Informations pratiques

  • Projet financé par l’ADEME
  • Montant total du projet : 355,50 k€ dont 248,85 k€ financés par l’ADEME
  • Montant total pour IRMA : 96,9 k€ dont 67,9 k€ financés par l’ADEME
  • Durée : durée de 36 mois
  • Partenaires : 4 partenaires RITTMO (porteur du projet), APESA, IRMA et BIONERVAL

Résumé du projet

La loi de transition énergétique et croissance verte a introduit de nouvelles obligations réglementaires en ce qui concerne la gestion des biodéchets, en imposant une généralisation du tri à la source pour tous les producteurs de déchets organiques avant 2025.

Le projet METHAPLAST est le premier projet national proposé sur la méthanisation des plastiques biodégradables et entend répondre en particulier aux problématiques soulevées par la question de l’Evaluation de la durabilité et articulations des productions et usages de la biomasse » en améliorant la connaissance sur la fin de vie des plastiques biodégradables en méthanisation mésophile, en proposant des filières de prétraitements permettant d’améliorer leur biodégradabilité en co-digestion avec des biodéchets, en vérifiant l’innocuité des digestats produits.

Ce projet aura pour objectifs principaux :

  • De mieux comprendre la biodégradation des plastiques biodégradables en méthanisation mésophile infiniment mélangé en co-digestion avec des biodéchets ;
  • De tester l’efficacité de différentes technologies de prétraitements (mécanique, thermique, thermo-chimique, enzymatique) pour améliorer la biodégradabilité des plastiques en méthanisation ;
  • D’étudier la qualité agronomique et l’innocuité des digestats qui en résultent ;
  • De fournir des données permettant d’orienter la filière plastique-méthanisation et des donnés valorisables pour une ACV comparative avec d’autres filières de fin de vie (compostage, recyclage, incinération).

Les résultats issus de ce projet permettront d’établir des données et d’alimenter les connaissances sur le potentiel de dégradation des plastiques biodégradables lors du procédé de méthanisation mésophile, de définir les prétraitements efficaces pour faciliter l’introduction de ces plastiques biodégradables en méthanisation mésophile, et enfin d’évaluer les risques sanitaires associés à ces matériaux plastiques lors du retour au sol des digestats.

Rôle de l’IRMA dans le projet

Au sein du projet METHAPLAST, IRMA aidera à la sélection des matériaux qui seront la cible de divers processus de prétaitement. IRMA s’appuiera notamment sur ses compétences pour caractériser les matériaux aux différentes étapes du projet et évaluera leur potentiel biodégradable et écotoxicologique.

Partenaires du projet

Projet IGNITION
Menu